ALCHIMIE, ZODIAQUE N°1 - CONTE DE FEE

voie-lactee-1.jpg

Introduction sur le zodiaque

Le  zodiaque, est en fait, une création de l’homme, une projection de l’Homme dans le cosmos, tout simplement.

Voilà ce qui est important pour comprendre  ce à quoi  il  va servir et révéler.

Comme tout support il est riche et inépuisable  et par voie de conséquence il est dynamique et vivant.

Il n’y a pas de réelle  réalité objective au niveau du zodiaque astrologique.

Ou dit autrement, ce qui compte c’est la projection  (à savoir le zodiaque) que nous faisons de  la dite réalité objective : « le cosmos ou les constellations apparentes ».

Vous comprenez pourquoi  les religions rejettent en règle générale l'astrologie et le zodiaque. Reconnaître leur  bien fondé et leur efficacité obligerait de reconnaître que toute religion  à pour origine les éléments du Zodiaque et deuxièmement que tout a été copié sur ce grand symbole ou suite de symbôles (les signes) avec des interprétations dites religieuses qui sont des plus farfelues ou stupéfiantes, même trop souvent totalement surnaturelles (l'attente du miracle, au sens religieux du terme).

Toute prise en compte du zodiaque et des valeurs qu 'il porte détruirait la "magie" (illusion) dont sont porteuses les religions (enfer, paradis, réincarnation,  renaissance, etc...) et surtout l'espoir d'un monde merveilleux qui ne peut exister dans notre réalité.

Pour le christianisme moderne qui a récupéré 70% des données du culte de Mithra  en les adaptant c'est encore plus grave, il a remplacé la sphère et le zodiaque par le signe de croix qui relate les axes Lion/Verseau et Sorpion/Taureau.

 

Pour ma part, il est évident qu’aucune constellation,  planètes et autres valeurs ne viennent influencer dans le détail le déroulement de la vie de chacun car en fait cette réalité nous sert de table de lecture de nos propres contenus, tout simplement.

Pas de déterminisme cosmique de ce fait mais un déterminisme de notre structure.

Mais déterminé ne signifie pas prédestiné car ces deux conceptions divergent diamétralement.

Notre ciel  astral est bien la représentation cosmique de notre déterminisme, en fait de nos capacités de base, de nos absences, de nos qualités, de notre organisation énergétique et  de notre « agencement psychique »,… une radiographie.

Evidemment, ceux  ne sont pas les signes zodiacaux (ou les constellations) qui peuvent avoir un impact sur nos comportements car le signe est une convention de langage, une image, une représentation d’une réalité bien plus complexe : celle du réel astronomique, d’un environnement géo-planétaire avec lequel le vivant est en relation.

Le zodiaque astrologique et le cortège de ses planètes déterminent (et ne prédestinent pas) les contenus  de la conscience et de l’énergie psychique.

C’est bien un continuum zodiacal qui oriente  les particularités  de  perception face à une réalité commune. Identité  lunaire, solaire, marsienne, mercurienne, saturnienne…etc,  ne ressentirons pas, ne verrons  pas les mêmes aspects. Leur vision n’est pas semblable.

Les structures zodiacales sont des champs de force intérieurs qui agissent au niveau  de la conscience et la sensibilise à certains facteurs plutôt que d’autres.

Elles imprègnent et laissent leurs empreintes, modifient même certaines perceptions de la dite réalité, malgré notre environnement, le  système éducatif, la culture, le milieu familial, et l’apprentissage, mais  notre zodiaque interne demeure « l’animateur » de nos fonctions psychiques.

C’est par ce constat que nous  pouvons affirmer que l’Homme  est le créateur du monde et de son cosmos.

 La réalité de l’histoire qu’il s’invente et dont il découvre le scénario de façon perpétuelle et quotidienne n’aura de sens que le sens qu’il voudra bien lui donner.

Les 12 signes du Zodiaque Tropical (en opposition au zodiaque de constellations) constituent donc ce que nous pourrions nommer un symbole et un ensemble structuré.

Un seul et unique symbole et non pas la juxtaposition graduée de 12 symboles successifs et différents (les 12 signes par exemples).

 Non seulement il ne semble absolument pas opportun de séparer chacun de ces signes de façon le plus souvent arbitraire,  mais il convient plutôt de considérer l'ensemble du Zodiaque comme un tout  pourvu d'une homogénéité et d'une cohérence interne.

 Mais je confirme  qu’il  est constitué, dans son ensemble, de 12 signes  différents. 

Cela, bien entendu, est une réalité symbolique. 

Comment concevoir cette totalité du Zodiaque sans l'analyse successive de chacun des 12 signes ?

 Il suffit de ne pas oublier qu'il existe un continuum intrinsèque au Zodiaque, en vertu duquel chaque signe représente la somme de tous ceux qui l'ont précédé.

C’est ainsi que chaque signe  va posséder les caractéristiques  spécifiques des signes qui l'ont précédé.

Prenons pour exemple le signe du LION.  Ce signe « possède » donc forcément les propriétés des signes  du CANCER, des GEMEAUX, du TAUREAU et du BELIER.  

 

Les anciens avaient repéré le temps « cyclique », ce temps qui se répète à l’infini, à l’image d’une spirale dont on peut prévoir les mouvements qui sont:

- l’alternance du jour et de la nuit,

- le retour annuel des équinoxes et des solstices,

- le parcours du Soleil, de la Lune, de Mercure, de Vénus, de Mars, de Jupiter ou de Saturne autour du zodiaque

 

Si la spirale  est  symbole de la création, elle incarne celui de l’évolution de l’Univers. De tout temps elle a été représentée et vénérée puisqu'elle est source créatrice et représente l’accomplissement de l’élan vital.

spirale-de-vie-1.jpg

Suite  à la coupure du cordon ombilical, la spirale se met en place et commence son cheminement en s’éloignant lentement de son point d’origine (la matrice) et traduira notre vie sur un plan symbolique en relation avec les archétypes.

Il existe une force ou une énergétique qui pousse automatiquement à  une évolution vers plus de conscience quelque soit notre conditon de départ, c'est ce que nous nommons en fait la spiritualité qui n'a rien à voir avec l'ésotrisme et autre, ceci par la rotation : 
• des 12 signes ou les expériences à vivre, 
• des 10 planètes qui seront les acteurs ou les lois (7 à une certaine époque), 
• des 12 maisons qui sont les lieux ou secteus de la vie où ces expériences se dérouleront.

Chaque signe est doté d’une polarité qui indique une direction (émetteur ou récepteur), une vibration qui donne l’intensité (cardinal, fixe ou mutable) et d’un élément de la nature du signe (feu, terre, air, eau).

La succession des 12 signes se fait un peu  comme un inspire/expire. Le rythme du zodiaque se met en place grâce aux :

- 2 polarités féminine / masculine,
- 3 modes vibratoires qui installent les saisons 
- 4 éléments qui expriment la nature du signe.

Le premier inspire du Bélier (émetteur, cardinal, feu) permet au Taureau (récepteur, fixe, terre) d’expirer ses propres valeurs, et l’air de la communication du Gémeaux (émetteur, mutable, air) reprend son souffle et pousse le Cancer (récepteur, cardinal, eau) à expirer les germes de vie, le  Lion (émetteur, fixe, feu) exprimant la créativité de tout son feu dans un inspire.

Si notre spirale commence avec un inspire à la naissance, elle se terminera avec un expire à notre disparition.

fc12f6astrologie1.jpg

Conte de fée, Blanche-Neige ou autres et le zodiaque

Dans les contes,  l’histoire du héros est celle du renouvellement ou de l'élargissement de la conscience, une lumière nouvelle, une unité nouvelle en lien au contenu de l'inconscient, en 12 ou 13 étapes zodiacales. 

Les 3 signes de Feu coïncident avec des moments de rupture :

-en Bélier le héros prend la décision de s'éloigner de chez lui

-en Lion il décide de revenir dans son royaume.

-en Sagittaire il entre ou s'intègre dans un monde nouveau.

 

Les 3 signes d’Air représentent les modalités de rencontres avec l'autre partie de soi même, le grand méchant  :

-en Verseau le héros confie au méchant personnage qui entre en scène quelque chose d'une connaissance interdite,

-en Gémeaux il combat contre lui (en fait contre lui même),

-en Balance il réalise que c’est une partie de lui-même, un peu comme une contrepartie dite négative de soi que l'on peu nommer le faux héros

 

Les 3 signes de Terre quant à eux, pointent une suite de résultats :

-en Capricorne c'est le début  avec ce que nous nommons l'état des lieux et la fin avec la transfiguration (le nouveau visage, le nouveau monde),

-en taureau c'est l'acquisition d’une capacité nouvelle sous la forme de l’objet magique, 

-en Vierge c'est travail d’élaboration (mercure en est maître).

 

Les 3 signes d’Eau,  ou étapes, vont défier la raison et concernent notre rapport à l'univers dit magique et à notre souffrance ou peur :

-en Poisson, celle-ci est en premier une source de confusion puisqu’elle n’est pas perçue comme une véritable agression, le héros est trompé,

-en cancer c'est le rencontre le merveilleux, reconnue et acceptée grâce à la réception d'une empreinte (un signe, une partie du symbole),

-en Scorpion on y réalise quelque chose  reconnu comme impossible. cette épreuve si difficile qui exige la traversée de la souffrance pour sa dissipation (la mort symbolique puisqu'il faut bien la nommer).

Si l’organisation des contes de fée reflète le zodiaque, elle inclue aussi  les 7 fonctions archétypales où  l’action des 7 planètes individuelles :

-Mars qui est le méchant ou l’agresseur,

-Vénus, le donateur ,

-Mercure,  la fonction d'auxiliaire,

-la Lune ou la princesse,

-le Soleil, notre mandateur,

-Saturne qui est  en analogie avec le sigen du capricorne, le héros

-Jupiter le faux héros.

Ces planètes sont une représentation de notre héros car les personnages en expriment  toutes les facettes .

Identifier Saturne au  héros  revient simplement à rappeler que celui-ci a pour vocation de devenir un nouveau roi en se débarrassant de sa vieille tunique ; le roi est mort vive le roi.

                 barre.gif

                               

                                LE  PROCESSUS  INITIATIQUE

 

En règle générale, dans un royaume règne la paix et un parfait un bonheur, toutefois quelque chose de totalement inattendu va survenir:

-éloignement du lieu,

-une interdiction ou obligation obéir à un ordre.

Ce sont les premières étapes  qui correspondent aux valeurs du signe astrologique du Capricorne (signe dit secondaire par opposition aux signes primaires ou arhaïques)  qui fait appel à :

- l 'objectivité (les faits),

- la conscience morale ou la légitimité des ordres ou des interdits,

- les responsabilités 

- l'identification de la conscience à l’image du vieux sage ou du  roi.

 

Ensuite se présente ce qui appartient à la symbolique du signe du Verseau, avec la transgression de l'interdit ou de la loi.

La princesse (fille du roi) est rejetée, ou est en retard pour rentrer à la maison alors qu’elle avait  la permission jusqu'à minuit.

C'est là que les vilains et les méchants font leur entrée, leur mission consistant à troubler la paix et la tranquillité des lieux et des personnages.

Les agresseurs essaient d’obtenir le plus souvent des infomations, ou bien c'est la victime qui pose des questions, ce qui éclairent les méchants/vilains par inversion de l'interrogation.

Dans Blanche-neige la marâtre dialogue avec son miroir et apprend que plus belle qu’elle existe là-bas, au cœur de la forêt.

L'imprudence, la transgression, l'acquisition d’une connaissance nouvelle donc non conventionnelle, une révolte contre un père,  un désir de transmettre le bonheur aux autres Hommes , une acceptation par avance du scandale que génèrera la nouveauté d'une nouvelle lumière apportée par des éléments que l'inconscient va révéler.

Les interdits de la loi (Capricorne) sont donc transgressés avec le signe du Verseau, alors que les propositions sont toujours trompeuses et vont être acceptées et réalisées en adhérents à des utopies avec le  signe des Poissons. Mais toute cette suite d'évènements est bien la logique des étapes nécessaires au processus de renouvellement de la conscience par l'inconscient si l'unité se fait (la lumière). 

Suite du processus alchimique de renouvellement de la conscience.

C'est en Poissons que vont être acceptées par la conscience les différentes propositions qui vont celler le pacte avec l'inconscient et créer la complicité nécessaire. Cette dernière va permettre de marquer l'alliance (l'arche) entre l'inconscient  qui détient la clef du changement ou du renouvellement et la conscience qui  et en meure de pouvoir donner le tour de clef au niveau de notre existence (une histoire de portes et de serrures).

Si nous reprenons l'exemple de Blanche-neige et des 7 nains, quand la marâtre (reine) devient une bonne vieille elle ne change pas d’identité, elle nous montre tout simplement l’autre facette de sa double nature.

Cette complicité entre conscient et inconscient va intervenir par le fait de se laisser fasciner (voir aussi comme exemple le film LEGEND de 1985 - la danse avec l'habit noir), et c'est à ce moment là que le pacte est signé et que cette fascination provoque l'endormissement (voir aussi Blanche-neige et les 7 nains) ; c'est bien la nouvelle perception et connaisance à venir qui provoque cet état de fait.

L'alliance est effectivement conclue car l'interdit Capricornien/Saturne et transgressé (énergie Uranienne/Verseau) puis les Poissons font accepter et réaliser l'utopie ou la tromperie qui sont de manière obligatoire et nécessaire des éléments du processus de changement de l'état de conscience (ou de son renouvellement).

 

La symbolique liée au signe du Bélier, fait en sorte que le héros est en capacité d'occuper ou prendre  la tête du troupeau.

Il pourra se fier à son dynamisme, et ses intuitions pour prendre de nouveaux chemins. toutefois, à ce stade de son évolution, il peut aussi être encore la victime de l’ancien ordre (l’agneau Pascal) qui se prépare à une "Métanoïa".

 Il souhaite et désire ardemment réparer un méfait (de ce qu'il considère comme une injustice) ou doté d'une ultime conviction dite intérieure, il tente par tous les moyens de combler un manque.

La dynamique va être donnée au conte par le fait que le méchant va porter préjudice à notre héros, nuire aux membres de la famille, enlever quelqu'un, voler un objet (souvent magique), ou détruire ce qui a été semé.

Ensuite se présente le moment de transition, le héros va devoir sur ordre du roi ou à son initiative, partir pour combler le manque qui découle du préjudice et qui peut prendre la forme d'une fiancée ou  d'un objet  à récupérer, d'un enfant enlevé à délivrer.

 

                 barre.gif

L'épreuve

 

L'étape suivante correspond donc au signe du Taureau.

Si le héros décide de se mettre en route, il découvre en même temps qu'il a les qualités pour accomplir le parcours  et que sa décision n'est surtout pas liée au fait qu’il pense posséder les qualités pour réussir.

La décision prise, aussitôt le "donateur" arrive, celui ci va confier une épreuve à réaliser et transmettre un objet si l'étape est accomplie. C’est uniquement lorsque l'adhésion est exprimée (avec le coeur comme on sait souvent le dire, ceçi ayant pour sens  le fait que ce n'est pas un acte lié à la volonté mais à quelque chose d'autre...la vie) que le héros découvre les moyens de continuer. Il a en fait la merveilleuse capacité de laisser œuvrer la vie en lui pour l’accomplissement de l' œuvre hermétique et souvent de ce fait inconsciente, le conscient restant profane jusqu'au moment clef.

En alchimie nous trouvons cet aspect par l'histoire du ballon  qui ne laisse apparaître que les changements de couleurs, ce qui se passe restant caché à nos propres yeux (sauf quelques rêves, ou "songes" devrais je dire). 

Le héros va devoir passer par une épreuve qui consistera à accomplir un travail qui le préparera au fait qu'il va recevoir un élément (un objet) magique.

Toutefois la quête risque de se terminer ou de s'immobiliser, même pas encore véritablement commencée, si le Héros n'adhère pas parfaitement à l'état de manque de sa conscience et ne tente pas d'y remédier.

Vous percevez déjà à ce niveau que la quête ne s'achète pas, ne se monnaye pas et que le piston ou les relations ne jouent pas non plus (nous nous trouvons dans le temps sacré de chacun d'entre-nous et non pas dans l'espace-temps traditionnel ou dit "profane").

La quête arrêtée, l'initiation et  la transmission stoppées immédiatement, se trouve mentionnée dans les images de:

-personnage dévoré ou en fait absorbé par son ancien état de conscience (l'ancien monde),

-prisonnier dans ou sous la glace (une congélation qui mentionne bien que le chemin est figé pour l'instant)

-son corps est découpé en morceaux ou en lanières. 

Ces "tableaux" marquent bien une mort symbolique. Tout pourra peut être recommencé bien plus tard, l'échange conscient / inconscient n'étant pas à l'ordre du jour.

                                     

 Avec le signe des Gémeaux qui vient pointer la curiosité intellectuelle et l'exploration mentale en tout sens, il convient justement de conserver en objectif uniquement ce qui est possible  d'accueillir et surtout de se défaire :

-de cette tendance à la disperstion  de la pensée et des idées, 

-du manque d'approfondissement intellectuel,

-de la facilité à s'émerveiller au sujet de toutes les nouvelles idées, même parfois utopiques, qui nous détournent de l'objectif principal,

-de cette facilité à transgresser de façon permanente.

C'est réellement à partir du signe des Gémeaux et de son action dans le conte que commence les difficultés  conduisant par certains moments sur des égarements et des péripéties.

Le héros va voyager, se déplacer (les gémeaux)au moins entre 2 secteurs ou 2 royaumes. En fait il se met en chemin pour rencontrer et combatre le ou les méchants.

 

cancer-3-1.jpg

L'étape qui correspond au signe du Cancer  (signe qui marque une hypersensibilité aux agressions psychiques et physiques  et qui touchent même l'identité), consiste à ce que le héros atteint l’objet de sa quête, que ce soit une princesse, le Graal ou une épée magique. Les personnes très Cancer,  demandent à ce que leur désirs soient comblés et souhaitent trouver la plénitude sans éprouver le manque.

Donc il entre dans le nouvel état de conscience, après la transgression et l'utopie (passage par le Verseau et les Poissons), afin que soit mis en place ce renouvellement en découvrant des valeurs nouvelles et combler le manque.

Finalement, notre héros sort victorieux, le méchant est vaincu et le manque est comblé et le méfait initial s'en trouve réparé.

Avec le signe du Lion et ces 2 facettes, l'une lui donnant la vision de sa propre valeur dans la société et l'autre une clarté de conscience sur la stratégie a adopter pour induire les nouvelles valeurs, le héros va retourner dans son royaume.

Ce retour , va se faire avec des quantités embûches car l'ancien monde va continuer à le poursuivre afin que les nouvelles valeurs de la conscience ne puissent s'épanouir et voir le jour nouveau.

Il est donc dépositaire de l'oeuvre, encore délicate et fragile, et va la protéger et être plusieurs fois secouru pour celà.

 

Nous arrivons ensuite au signe de la Vierge, auquel sont attachées les qualités de minutie.

Donc notre héros débarque dans une région, un pays ou bien entre enfin chez lui de façon incognito. Aussitôt il est recruté comme tailleur, apprenti, orfèvre ou embauché  pour tout autre labeur de minutie liée à la Vierge.

 

Avec le signe de la Balance, se  pointe le test de vérité ou ce que certains se plaisent à nommer la justice, voire même la sagesse. La seule véritable sagesse étant celle qui consiste à ne pas ouvrir l'oeuf hermétique avant l'heure fatidique  et inévitable ; non pas l'acte  de prise de décisions dites raisonnables ou compréhensives avant d'agir ou  de résolution des contradictions (sens commun n'ayant aucun résultat concret à la clef, sauf une éventuelle et soit-disante bonne entente, ce qui est souvent plus un masque qu'une réalité). Cette sagesse là est sans intérêt particulier dans l'oeuvre alchimique et fait appel à la philosophie antique d'Héraclite, Socrate, des Stoïciens et des Epicuriens (simple exercice de mentalisation et intellectualisation).

Mais quand on est sourd et aveugle aux procédures alchimiques, il est évident que l'interprétation et la traduction (comme cela a eu lieu au cours des siècles) se feront selon notre propre niveau de subtilité, d'intelligence fine et symbolique (1er ou 2 ième degré).

 

Notons que parfois le mot balance  vient décrire ce que nous appelons un traître,  mais le secteur de la balance c'est aussi le test de vérité.  Donc 2 paroles se font entendre :

-  la parole des prétentions au service d’une œuvre qui n’est pas l'émanation du "cœur" (centre inconscient) 

- la parole du héros qui sommeille.

 

 C'est très souvent à ce moment là qu'une sorte de contre héros (ou faux héros) fait connaître des prétentions qui apparaîtrons comme mensongères.

Cette image ayant pour sens et question/réponse :... est que le héros est réellment prêt, est ce qu'il est  sincèrement à la hauteur des prétentions  ou bien est ce un simple souffleur de verre et non un alchimiste (expert dans l'art sans en être pleinement conscient) ?

zodiaque-signes-3.jpg

Arrivé en Scorpion, tout va se jouer en fonction de la bonne préparation des étapes, et de leur réussite bien entendu, qui ont précédées. Dans ce secteur cyclique de notre zodiaque les choses se traduisent par réussir ou mourrir.

Le roi  qui est le représentant de l'ancien monde ou ancien état de conscience, ou même parfois un autre personnage  va proposer une difficulté à réaliser au héros. Ce dernier  accepte et réalise la chose car de toute façon il en connaît le résultat ou la réponse car il a bien reçu l'objet magique qui lui permet d'engager sa réussite en secteur ou cycle du Taureau.

Contrairement à ce que nous aurions pu envisager ou penser, ce travail délicat et  difficile ne consiste nullement à découvrir le sens nouveau de la quête (saint Graal) mais à apporter une preuve auprès de tous ceux qui n'en ont pas encore fait la formidable expérience. Cette ouverture à  une autre dimension de sa quête ou de son chemin sera la clé de la réussite des opérations.

C'est bien l’ouverture à cet aspect inconnu qui va permettre  de produire effectivement la fertilisation de son territoire, son compost,  sa pierre brute ou son terreau des anciennes représentations, en fait la matière première qui n'est pas encore devenue la matière vivante ou matière purifiée de l'alchimie (l'âme).

 

 

Au niveau du Sagittaire, secteur ou apparaît le besoin d'utilité auprès de la communauté oucollectif social (la reconnaissance sociale), le héros est donc reconnu grâce à la fameuse empreinte ou marque donnée en Cancer ou, parfois, à l’objet du donateur de l’étape Taureau.

 L’agresseur (le méchant) est démasqué et comme Jupiter est expansif (maître du sagittaire),  il est possible d'y reconnaître la volonté d'accomplir des faits qui sont au desus des forces potentielles.

 

 

Enfin le retour au Capricorne ou dernier niveau.  Le 13 ième accomplissement qui ne porte pas si malheur que l'on veut bien le croire ; par contre qui dérange tous ceux qui nont pas compris le travail de réalisation et n'acceptent pas le changement d'état de conscience ou même la transfiguration totale (qui apporte plus d'embêtements que de bienfaits car ce n'est pas un paradis mais une prise de conscience).

 Lorsque notre héros est à nouveau accepté dans son milieu, sa communauté, il va se voir attribué une apparence nouvelle, c'est ce que nous nommons la transfiguration.

 

Comme dans tout conte de fée il fêtera ses épousailles et montera sur le trône, occupera légitimement le pouvoir royal dont était détenteur le vieux roi.

C'est bien d'une initiation (l'apport d'une nouvelle clarté ou lumière de l'inconscient et que le conscient est en mesure d'intégrer) dont il est question car il est en relation et en contact avec ses nouvelles représentations ou valeurs (résultat du lien entre conscient et inconscient). Aucune opération magique n'est à l'oeuvre, mais c'est bien le résultat d'un travail alchimique.

Bien entendu le faux héros est sanctionné comme celà se doit.

 

       TOUT A UNE FIN... ET UN RECOMMENCEMENT ETERNEL

 

 

 

×