ONDES DE FORME & NOMBRE D'OR

ondes de forme et relaxation

 TESTONS  LES ONDES DE FORME :

Découpez la forme ci-dessous forme sur une feuille 180g au moins,  un cercle par exemple et reliez les points entre eux, même chemin et courbe avec un fil de cuivre Si possible 0,75 mm2 minimum ou 1,5 mm2 (mieux), ou un fil  d’or si vous en avez (plus rare).  Avec les pièces en Or c’st plus difficile à réaliser…. !

En fait un bon conducteur avec une résistance (ohm) très modérée. Un peu comme pour certains bracelets à mettre aux poignets.

 Vous choisirez en fonction de votre sensibilité à la réception des ondes de forme, l’épaisseur

du fil de cuivre (très fin  pour une personne sensible, plus épais pour une moins sensible

onde-relax.jpg

Le caducée tridore

trodori.jpg
caducee-de-hermes-1.jpg
 

Hermès aux Serpents

 

 La petite histoire :

 Il y a très longtemps, suivant le mythe archaïque, Hermès-Thot pérégrinait à travers l'Arcadie des bergers, recherchant des secrets de bonheur.

Au détour d'un chemin, le Trismégiste aperçut deux serpents qui s'affrontaient dans une ire extrême.

Le dieu voyageur fui étonné de ce duel au milieu de la paix champêtre si souvent célébrée par les meilleurs poètes du terroir.

Déçu, il tenta de les séparer avec son bâton d'olivier, d'autres disent de « laurier apollonien ».

 Contrairement  à ses  doutes,  il  constata sous son  regard d'initié que les  deux  reptiles  se calmèrent, s'enroulèrent autour de son gourdin et enfin s'immobilisèrent symétriquement tête à tête, comme hypnotisés non par le spectre de la mort, mais par quelque ordre divin.

Pareil spectacle saisit Mercure qui aussitôt décida d'en faire un nouveau symbole:

« le caduceum , celui de l'imposition de l'ordre et de la concorde ».

 Il remet en notre mémoire la transformation magique d'un serpent en bâton par les sages d'Égypte et l'animation du bâton en serpent par Moïse, grâce à son dieu.

 le soit disant"Hermès" usa du pouvoir de son sceptre ophidien pour réconcilier bien des divinités et des hommes.  Cet objet bénéfique plut.

Aussi Dyonisos en acquit un spécial et ainsi put ramener l'irascible Héra dans les bras de

Zeus, son époux.

De son côté, Cérès ne le dédaigna pas, ni la trop légère Aphrodite ou la sereine Félicité.

Hermès, rapide et rusé, encouragea les commerçants, et même les voleurs selon certains, en maintenant la paix, indispensable aux échanges. C'est pourquoi, il ajouta deux petites ailes au sommet de son caducée.

 Les  serpents  sont  une  secrète  manifestation  des  mystères  de  la  terre,  qui  les  cache, la traduction de la ruse qui s'insinue partout silencieusement et les porteurs du venin qui tue.

 Le cobra l’ouaret qui était la représentation de la déesse Ouadjet régnant sur Bouto et le delta du Nil, devint le troisième oeil de Rê et sous le nom d'Uraeus, brilla au front du pharaon pour le protéger et prouver sa puissance.

 Comme l'aspic qui tua Cléopâtre, il symbolisa en plus la brûlure du soleil qui fait souffrir autant que la morsure du serpent.

 Dans l'affrontement du caducée, les deux ophidiens se neutralisent.

D'où la transformation de l'objet sacré en signe médical qui dompte la maladie.

Les asclépiades se contentèrent de remplacer les ailes par le miroir magique.

Nécessairement, les alchimistes l'adoptèrent à leur tour, en le modifiant à peine.

Pour eux, les reptiles symbolisèrent à la fois les courants tellurique, les dragons imprégnés de forces minérales, des éléments  minéraux tels que le souffre mâle et le mercure femelle qui s’unissent par le feu, des métamorphoses de l’inanimé en animé par la capacité de la puissance psychique et inversement, ainsi que Moïse le démontra au pharaon, le dualisme entre le volatil et le fixe, entre la chaud et le froid, entre la lune argentée et le soleil doré.

 Certaines de ces conceptions se retrouvent dans de nombreuses sculptures de nos églises romanes ou gothiques, comme dans la cathédrale de Bâle ou l'église de Saint Michel à Pavie.

 

 FORMES ET ONDES.

Au  moins  depuis  les  Egyptiens,  depuis  les  Pythagoriciens,  des  « initiés  en  la  matière » connaissent l'influence des formes de la matière et des ondes qu'elles captent ou émettent, sur le monde minéral et le monde vivant.

Qui n'a pas entendu parler des «momifications» réalisées au centre de gravité de pyramides miniaturisées reproduisant les rapports géométriques de celle de Kéops ?

 Dans certaines maisons, on constate que des maladies sont plus fréquentes. Tel est le cas tragique des «maisons à cancer», selon l'appellation populaire.

Il semble bien qu'elles favorisent ce type de problèmes   par la présence d'eaux stagnantes souterraines, filons métallifères, radioactivités, matériaux poreux et gorgés d'humidité et de moisissures, atmosphères statiques, états électriques anormaux soit naturels, soit créés par les industries ou le positionnement de lignes hautes tension,…etc.

 Sans m'étendre davantage sur ce sujet d'une importance certaine, je signale que, depuis des années, des chercheurs créent des montages plus ou moins protecteurs pour neutraliser des ondes dites agressives ou tenter de les dévier dans le sol.

Malheureusement, certains ne sont que des gadgets pour duper ceux qui accordent naïvement la sincérité à tout prophète.

 

LE NOMBRE D'OR.

 Le nombre d'or π  (( le phi minuscule de l'alphabet grec) :

 Π = 1 + \/5 = 1,61803399

             2

(*) radical de cinq ou racine carrée de 5 (√5  ou 5 1/2)  = 2,236.

 depuis le Moyen-Age, surtout depuis Fibonacci, passionne les mathématiciens, les artistes et les ésotéristes.

Il exprime la divine proportion entre trois points A, B et C alignés, de telle sorte que :

2

______

B C = A C ou B-C = AB.AC

                                                                      AB      BC

 

Géométriquement, π (phi),   vingt et unième - 3.7 - lettre de l'alphabet grec, est simplement à réaliser.

On  dresse  un  triangle  rectangle  de  base  OA  =  « 1 »  et  de  hauteur  AB  =  « 2 »,  donc

d'hypoténuse OB = √5 = 2,236.

Ensuite, on construit le demi-cercle de diamètre COAC' qui porte le côté OA et passe par B (rayon OB).

La distance COA vaut : 1 + √5

Par conséquent, on a le rapport : COA = 1 + √5 =  π (phi) .

 

triangle-demi-cercle-caducee.jpg

Quoi qu'il en soit l'irrationnel plaît toujours aux personnes sensibles à l’harmonie des lignes, à la beauté et au mystère.

Comme au temps des temples grecs et des peintures de Léonard de Vinci  passionne les arithméticiens, les architectes et les symbolistes.

 Reconnaissons pour le moins qu'il a d'étranges propriétés numériques et l'introduire le plus souvent possible dans des créations ou des rêveries, devient presque une obligation pour certains.

Nous ne préciserons pas davantage la construction de cet appareil, ni les endroits de son installation, et ni de discuter de son efficacité ou pas.

Ainsi,  parmi  les  appareils  protecteurs  contre  des  ondes  dites  perturbantes,  on  en  trouve plusieurs qui font état du nombre d'or.

 

CADUCEE TRIDORE:

 Associons les pouvoirs qu'on prête au caducée et ceux du nombre d'or.

 En bref,  essayons de réaliser et d'éprouver un caducée hermétique réglé au plus près par phi. Ses dimensions peuvent varier, suivant son usage, de 5,854 cm à 23,416 cm, en longueur totale.

L'essentiel étant de conserver les proportions géométriques.

 Stylisée au plus simple tel peut être représentée  la construction d'un tel objet :

caducee-tridore.jpg

Le schéma comprend donc un grand cercle O qui peut être ouvert entre E et E', formant alors un  torque  gaulois comme  un  oscillateur  électromagnétique  de  Heinrich  Hertz,  un  cercle moyen O' et un petit cercle O’’' successifs et  tangents.

Un segment  de symétrie COO'O"C' passe par  les  centres  des  trois  circonférences  et  se prolonge par la queue A'C', figurant le bâton d'Hermès-Thot.

 Dans le cas du grand cercle ouvert, E et E' sont les têtes des deux serpents.

L'un des ophidiens est le chemin curviligne EHBK'ALA'F'; l'autre E'H'BKAL'A'F.

 En étudiant ce schéma volontairement simplifié mais qui, à la rigueur, pourrait être orné sans aspérités, on constate que le caducée comprend trois fois la π et que les points alignés C, B, A et A' correspondent à trois proportions dorées.

Le bâton sacré CC' vaut :  (2+6. π = 11,70821). Le diamètre du grand cercle : HH'   = 2. √5 .

Le diamètre du cercle moyen :    KK' = 5-√5.

Le diamètre du petit cercle    : L L' = 3√5 -5.

Ce qui entraîne les rapports simples, indépendants de l'unité choisie :

 HH’ = π ; CC’ = 1+ π = π2 ; KK’ = π

 KK'         HH’                       LL’

Par  conséquent,  ce  caducée  hermétique  est  dominé  par  le  chiffre  cinq  très  cher  aux pythagoriciens et par le nombre d'or.

En souvenir du « Trimégiste » il est baptisé : « caducé tri doré qui contient au moins trois fois la divine proportion ».

 

 QUELQUES APPLICATIONS :

Le matériau de construction va différer suivant l'action recherchée.

Dans le cas de la protection contre les dites nocives, il est soit en or , mais un peu cher, en général il sera en fil de cuivre rouge assez épais ou, au besoin,   en fil de fer résistant   et présentant peu d’impédance.

Il suffit d'enrouler le fil en partant de C et de construire le chemin C E H B K'A L A' L'A K B H' E' C 0 B O' A Ô' A' 0 d'une seule traite sans soudure.

Le renforcement se fait en enroulant d'une spire en C, B, A et A'.

 Des bricoleurs mieux outillés découpent le schéma dans une plaque de cuivre rouge, en donnant aux traits du dessin une épaisseur suffisante pour assurer la rigidité de l'ensemble. Surtout, jamais de soudure.

Il vaut mieux ouvrir le cercle en E, E', appointer les têtes E et E' et maintenir les extrémités des queues F et F'.

Ainsi le « Caducé tridoré »     est plus proche de l’hermétique et même semble agir plus efficacement, à condition de le mettre en position verticale, pointe en bas, orienté dans le champ magnétique du lieu choisi et pendu par un fil de soie.

 S'il s'agit de vitaliser une eau, l'appareil est construit en argent, la pointe pénétrant dans le liquide d'environ 1,5 cm, après nettoyage.

Ne pas utiliser le cuivre ou le fer. (L'or ferait l’affaiee, mais son prix en élimine l’utilisation.)

 De préférence prendre CC' = 23,416 cm.

Maintenir dans le champ magnétique terrestre, en se fiant à une boussole.

 Pour   les recherches psychiques, éviter les métaux et choisir un vieux bois d'olivier, ou à défaut de chêne ou de châtaignier.

Pas d'if, de pin, de sapin, de tilleul ou de platane. Toujours suspendu par un de fil de soie.

 Le « tridoré » réagit par sa forme et sa conductibilité , donc   physiquement comme le ferait un oscillateur spécial et relativement complexe.

 De plus, il intervient par ou contre des ondes de forme encore très mal  connues dont certaines sont  annihilées.

Bien que mises parfois en évidence par la biophos-électronique , elles restent trop souvent énigmatiques pour le moment, malgré de nombreux travaux.

 A défaut  de théories sérieuses pour en expliquer les, effets, l'essentiel est de constater que le

« caducé tridoré » sans prétendre être une panacée, améliore, si implanté au bon endroit, améliore la qualité des lieux (disparitions de maux de têtes par exemple).

Bien que cela fasse encore sourire les  hyper rationalistes, si vous le placet près du chevet , il

permet d’éviter au dormeur affaibli

 Même effet bénéfique contre le rayonnement des anciens postes de télévison (heureusement l’écran plat est arrivé) ou des lignes hautes  tension.

 Lors des méditations ou des relaxations, à l'heure où l'esprit essaie d'ordonner le chaos de ses idées et d'apaiser les tensions, la présence du « caducée tridoré » facilite chez certains, la venue de la détente, quand il est en vieux bois d'olivier, comme si Hermès-Thot et Athéna leur insufflaient un peu de la vieille sagesse apollonienne.

Ce n'est pas un fétiche, encore moins un quelconque gri-gri.

 Et peut être, que le contemplant sous une douce lumière,   vous finirez par vous relier en pensée aux alchimistes oubliés, aux sages de jadis, interrogeant dans sa paix reconquise les mystères de toujours, aussi sensible à ce rayonnement secret que le philosophe grec face à face avec la rustique statuette de la fille de Zeus, simplement ten bois d'olivier mais plus fortifiante au coeur que sa géante représentation chryséléphantide conçue par Phidias.

N.B :  A force d'accumuler des ondes dites  "nocives" , tous ces appareils perdent de leur valeur. On les régénère par un chauffage au four (une demi-heure, à 300°) suivi d'un frottage à la peau de chamois dans le cas du cuivre ou du fer, ou par un sérieux encaustiquage à la cire d'abeille brute dissoute à chaud dans l'essence de térébenthine.

×