Scienses humaines

En apprenant à se connaître soi-même, et  non  seulement à afficher ses parures,  nous passerons de l'image à l'identité par la prise de conscience.  Nos intentions, nos actions, nos décisions d'entreprendre quoi que ce soit parlent de nous en produisant du sens, donc de la signification. 

A mesure que le temps file et que la cinquantaine approche, les grands tournants se dessinent et s'estompent  petit à petit les repères traditionnels qui changent (environnement familial, scolaire, professionnel, culturel  et cultuel....) ; ces repères ont pu fonder une identité apparente qui est plus de l'ordre de l'image que des  véritables valeurs identitaires qui sont en fait les énergies plus ou moins  inconscientes qui nous construisent et nous édifient, nous structurent.  

Nous nous apercevons de plus en plus à quel point loin d'être un "objet",  de la société, que l'on a construit avec des images  et étiquettes idéologiques ou culturelles, nous sommes un sujet qui pense, qui cherche et souhaite trouver la manifestation de son désir.

Si la prise de conscience est possible, alors la signification issue de la dynamique des mécanismes inconscients sera le fruit cette prise de conscience  et  l'identité  pourra évoluer dans le temps,  d'où l'apparition du sens de l'individuation et de la différenciation. Nous parviendrons à exprimer clairement nos vrais besoins et nos vrais désirs tout en aidant, peut être, les autres à en faire autan. 

Lidentité n'est pas une image, ni un reflet mais  bien "un vouloir dire". 

Dans le sens employé, le mot "inconscient" ne signifie pas "refoulé", mais "dynamique de l'énergie" telle qu'elle s'est constituée à notre origine (voir la cosmopsychologie).

Le double objectif consiste à créer une communication profonde et authentique entre les individus mais aussi entre l'intention et l'action conduite par chacun de nous, pour le plus grand bien de tous.  Il est sans doute important d'avoir conscience des processus qui nous gouvernent pour être en phase avec le sens profond qui nous anime.

La prise en compte de l'inconscient et de son intégration possible , permet de clarifier et de faire émerger  la cohérence, l'individuation et  la différenciation.

La question reste posée : "est il nécessaire de sonder plus en profondeur sa psyché pour bien se connaître et ne pas se couper de sa vie dite "intérieure", afin d'identifier nos  illusions, nos projections,  nos ressentis, nos émotions et autres données souvent  inconscientes ou "mal éclairées qui composent notre mosaïque" ,  est il necéssaire de comprendre et de devenir plus lucide ?


soi-inconscient-shema.jpg